RSS

Sélections de lecture pour passer l’été

23 Juin
Sélections de lecture pour passer l’été

A l’annonce de la première période caniculaire de l’année, peut-être comptez-vous sur un livre pour vous glacer le sang.

Alors voici quelques suggestions venant de confrère de la blogosphère.

Quantre-Sans-Quatre

3 MINUTES – Anders Roslund & Börge Hellström – Éditions Mazarine – 554 p. mars 2019

Traduit du suédois par Philippe Bouquet et Catherine Renaud : Piet Hoffmann est l’homme le plus recherché de la planète. Après s’être évadé de Suède en se faisant passer pour mort, il travaille désormais pour le compte des renseignements américains. Sa mission : infiltrer la mafia colombienne de la cocaïne, en échange de sa protection et de celle de sa famille. Mais le président de la Chambre des représentants est enlevé par un cartel au cours d’une visite officielle en Colombie… Un thriller remarquable, documenté, une immersion crédible dans l’enfer de la jungle colombienne au milieu des narcos.

37 FOIS – Christopher J. Yates – Éditions du Cherche-Midi – collection Thriller – 403 p. mars 2019

Traduit de l’anglais par Pierre Szczeciner : 1982 : dans une petite ville de montagne au nord de New York, trois jeunes adolescents, Hannah, Patrick et leur ami Matthew, sont liés à jamais par une affaire tragique. 2008, Hannah et Patrick sont mariés, et Matthew réapparaît dans leur vie basée sur de terribles secrets. Un excellent thriller, sans avalanche d’hémoglobine, tout en tension et suspense, entre passé et présent, non-dits et semi-vérités, une très très belle intrigue.

ET TOUT SERA SILENCE – Michel Moatti – HC Éditions – 314 p. mai 2019 : Grand Londres, hiver 2019

Anna Kaczor est retrouvée assassinée à coups de tournevis et tout le monde s’en fout… jusqu’à ce qu’on découvre que la jeune femme a été impliquée dans un scandale politico-sexuel retentissant. Dès lors, la police et la presse se jettent sur l’affaire dans une grande confusion. Et Lynn Dunsday, web-reporter aux méthodes expéditives et à la plume aiguisée, décide de remonter la piste. Un thriller âpre, dur, racontant sans concession le sort des femmes aux mains de trafiquants, le racisme omniprésent dans une Europe en déclin au sein de laquelle deux mondes coexistent sans jamais se croiser…

LA PEAU DU PAPILLON – Sergey Kuznetsov – Éditions Gallimard – collection Série Noire – 470 p. janvier 2019

Traduit du russe par Raphaëlle Pache : À Moscou, les agissements d’un tueur en série particulièrement sadique attirent l’intérêt de Xénia, l’ambitieuse rédactrice en chef d’un site web d’actualité – elle-même adepte de pratiques sexuelles extrêmes – qui voit dans cette affaire la chance inespérée de gagner en notoriété. Intérêt bientôt partagé, quand une relation virtuelle via une messagerie instantanée se noue entre le tueur et la jeune femme. La peau du papillon est le récit d’une métamorphose, lente et cruelle, essentielle, un remarquable thriller russe, touchant tant à l’intime qu’à l’ensemble de la société, de la vraie et bonne littérature plus que noire !

LE CHANT DE L’ASSASSIN – R. J. Ellory – Sonatine Éditions – 492 p. mai 2019

Traduit de l’anglais Claude et Jean Demanuelli : 1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre… Un très grand roman noir, un homme face à une ville protégeant jalousement ses secrets par intérêt… ou par peur.

LE CHEROKEE – Richard Morgiève – Éditions Joëlle Losfeld – 466 p. janvier 2019

1954, USA, alors qu ‘il fait sa tournée de nuit à la première neige, sur les hauts plateaux désertiques du comté de Garfield, dans l’Utah, le shérif Nick Corey découvre une voiture abandonnée. Au même moment, il voit atterrir un chasseur Sabre, sans aucune lumière. Et sans pilote. C’est le branle-bas de combat. L’armée et le FBI sont sur les dents. Quant à Corey, il se retrouve confronté à son propre passé : le tueur en série qui a assassiné ses parents et gâché sa vie réapparaît. Corey se lance à sa poursuite. Mais les cauchemars ont la dent dure… Un chef d’oeuvre, un livre magique, une histoire d’amour, de mort et de mots, de vérités à fleur de peau, révélées par l’arborescence des rigoles de sang…

LE COEUR ET LA CHAIR – Ambrose Parry – Éditions du Seuil – 398 p. mai 2019

Traduit de l’anglais (Écosse) par Éric Betsch : 1850, Édimbourg, un apprenti médecin, obstétricien, et une femme de chambre très futée mènent une enquête sur plusieurs meurtres de femmes. Sauvagerie des avortements clandestins, début de l’anesthésie, hypocrites réticences religieuses… Un remarquable thriller historique et intelligent, très belle galerie de personnages, attachants, surprenants, repoussants, une intrigue très originale et un suspense constant.

LUCA – Franck Thilliez – Fleuve Édition – collection Fleuve Noir – 552 p. mai 2019

Franck Thilliez s’attaque aux thèmes des nouvelles technologies, de la PMA, la paranoïa généralisée avec un Sharko vieilli mais loin d’être fini. Un très grand thriller donc, mais pas que, la vision de l’auteur sur des menaces déjà présentes autour de nous, qui n’ont guère besoin d’un génie criminel pour devenir effrayantes, invite à la réflexion, une fois repu d’angoisse et de frissons rétrospectifs…

M, LE BORD DE L’ABÎME – Bernard Minier – XO Éditions – 560 p. mars 2019

Moïra, une jeune Française, se retrouve à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique. Toute une suite d’événement étranges, dramatiques ou mystérieux la mette à rude épreuve dans ce temple de l’Intelligence Artificielle à la pointe de la technologie, elle sent que sa vie même est en danger… Un thriller époustouflant qui dépasse largement le cadre du genre où, finalement, le plus effroyable ne sont pas les assassinats…

MAGGIE EXTON – Zoé Sheppard – Éditions Stock – collection Arpège – 396 p. mars 2019

Baltimore – Un serial killer surnommé « le Cinéphile » assassine des femmes qu’il embaume, avant de les grimer en Grace Kelly. Mais tout s’emballe quand disparaît Maggie Exton, l’épouse du chef de cabinet adjoint de la Maison-Blanche… Maggie Exton est un grand thriller, un excellent roman politique et social, basé sur des faits réels qui dépassent l’imagination, une belle incitation à la paranoïa…

1793 – Niklas Natt och Dag – Sonatine Éditions – 437 p. avril 2019

Traduit du suédois par Rémi Cassaigne : 1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. Un très bon thriller historique, une intrigue complexe, une enquête captivante et une description passionnante et détaillée du Stockholm de l’époque.

LE JOUR DE MA MORT – Jacques Expert – Sonatine Éditions – 319 p. avril 2019 :

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort. Un récit millimétré, précis, du superbe travail d’horlogerie dans lequel chaque rouage est essentiel, la marque de Jacques Expert, maître en suspense intense et en twist final machiavélique. Un thriller de grande classe !

LONDON NOCTURNE – Cathi Unsworth – Éditions Rivages – collection Rivages/Noir – 368 p. mai 2019

Traduit de l’anglais par Isabelle Maillet : Londres, en février 1942. La ville est sous le régime du couvre-feu. Au milieu des ruines et des bombardements, une vie nocturne continue dans les pubs, clubs et autres music-halls. Mais un tueur sème la panique en tuant et mutilant ses victimes… un thriller intéressant, se déroulant dans une période réellement particulière, le Blitz, porteuse d’une ambiance glauque dans une ville en ruines où survit une population en butte aux restrictions et à l’angoisse des alertes aériennes.

BePolar

  1. Surface d’Olivier Norek
  2. Né d’aucune femme de Franck Bouysse
  3. Cataractes de Sonja Delzongle
  4. La cage dorée de Camilla Läckberg
  5. Prémices de la chute de Frédéric Paulin
  6. Animal de Sandrine Collette
  7. Dans la brume écarlate de Nicolas Lebel
  8. La vague d’Ingrid Astier
  9. Avalanche hôtel de Niko Tackian
  10. Offrande funèbre de Preston & Child
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/06/23 dans A lire

 

Étiquettes : ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
%d blogueurs aiment cette page :