RSS

Joël Dicker – La disparition de Stephanie Mailer

08 Nov
Joël Dicker – La disparition de Stephanie Mailer

S’il y a bien un roman dont on a parlé en début d’année, ce fût le livre que je vais vous paler aujourd’hui : La disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker.

Je vous ai déjà fait part d’une critique d’un roman de Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Quebert, roman qui avait révélé et qui va bientôt être diffusé dans une adaptation télévisuelle.

Est-ce que ce roman a toute l’originalité du premier, saura-t-il nous séduire de la même façon, ou bien aurait-il fallu aller voir ailleurs ?

Histoire

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses.Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer?
Qu’a-t-elle découvert?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?

Avis

Un point important à préciser, ce nouveau roman de Joël Dicker n’est pas un thriller, ce livre serait à classer dans les romans policiers… voire dans la catégorie des romans « tout court »… et pas dans le rayons des bons romans.

Car si j’avais été séduit par La vérité sur l’affaire Harry Quebert, autant je suis déçu par La disparition de Stéphanie Mailer.

D’une part parce que tant dans la couverture du livre, que dans l’organisation de l’histoire, à sa lecture on a une sensation de déjà-lu, déjà-vu.

D’autre part par ce que l’auteur pour ajouter des pages à son livre multiplie les chapitres flashback de plusieurs pages pour ce qui avait dit à la fin du chapitre ne quelques phrases, ajoute toujours plus de personnages, tous plus caricaturaux les uns que les autres, avec des histoires secondaires qui n’apportent rien à l’histoire principale, au point où parfois je me demandais qui était qui et de qui on parlait par moment. D’ailleurs il semblerait que tant l’auteur que l’éditeur se soient également égarés sur le sujet à la première impression du roman, en se trompant de nom du coupable. Bref du Dostoïevski en moins bien.

Enfin, parce que l’enquête est tout simplement nulle. On a l’impression de voir le Sheriff Rosco de Sheriff fait moi peur enquêter, sans aucune logique et faisant preuve d’un grand manque de professionalisme. L’enquête avance par des découvertes fortuites, des indices tombés du ciel,  sans aucune possibilité au lecteur de découvrir le coupable.

Le seul point fort du roman est que pour le prix vous mettrez du temps à lire ces plus de 600 pages tant l’histoire se tire en longueur, et donc vous aurez au cela pour votre argent.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 640 pages
    • Editeur : Editions de Fallois (7 mars 2018)
    • Collection : FALL.LITTERAT.
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 9791032102008
    • ISBN-13: 979-1032102008
    • Prix : 23,00€
  • eBook
    • Editeur : Editions de Fallois (7 mars 2018)
    • ASIN: B0799P3BMG
    • Prix : 16,99€
  • Livre audio
    • Editeur : Audiolib (6 juin 2018)
    • Collection : Littérature
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2367626901
    • ISBN-13: 978-2367626901
    • Prix : 25,90€

 

Revues de presse

« … mais les pages se tournent toutes seules » France Inter

« « Tout ce qui n’a pas de succès est forcément très bon. » Est-ce un aveu ? Ou Dicker voudrait-il prouver l’inverse ? », Télérama

Interview de l’auteur par Paris Match sur ce livre

« Dans ce nouvel ouvrage, l’auteur suissedémontre toute la force et l’étendue de son talent..« , Cosmopolitain

Présentation sur CultureBox

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/08 dans Policier, Roman

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
%d blogueurs aiment cette page :