RSS

Patrick Sénécal – Il y aura des morts

23 Sep
Patrick Sénécal – Il y aura des morts

Toujours méconnu de l’autre côté de l’Atlantique (du point de vue du Quebec, son pays de résidence), Patrick Sénécal est pour moi l’un des autres les plus talentueux du polar noir.

Découvert sur ce blog par le très dur Hell.com, j’avais pu constater la maîtrise et la continuité de son talent dans Le vide.

Alors est-ce que les promesses faites par Patrick Sénécal dans le titre de son nouveau roman, Il y aura des morts, seront-elles tenues ?

Résumé du livre

À huit heures vingt-quatre, ce vendredi 12 août 2016, Carl Mongeau émerge du sommeil sans se douter qu’aujourd’hui, sa vie basculera dans un cauchemar paranoïaque. Même si, comme tout le monde, il connaît son lot de petits problèmes et d’irritations diverses, il mène une existence somme toute frappée par les sceaux de la quiétude et de la sérénité, mais dans moins de neuf heures, ceux-ci disparaîtront, et ce, de façon définitive.

Pourtant, la journée de Carl, propriétaire du bar Le Lindsay à Drummondville, s’annonce normale. Le seul événement vraiment étrange est la visite de cette inconnue qui lui annonce quelque chose de troublant. Mais comme il s’agit sans doute d’une blague de mauvais goût, Carl se concentre plutôt sur les festivités du 20e anniversaire de son établissement qu’il prépare avec minutie. Car l’homme de cinquante et un ans, malgré quelques déceptions (comme sa séparation après vingt-huit ans de vie en couple) a toujours contrôlé son existence et aujourd’hui, il considère qu’il mène la vie presque parfaite qu’il mérite.

… sauf qu’à partir de 17:05, l’anniversaire de son bistrot sera le dernier de ses soucis. Comme tout ce qui concerne l’organisation de son quotidien, d’ailleurs.

Avis

L’idée de départ du roman est tout simplement génial : un jour une inconnue vientvous  dire que vous allez mourir avant de partir sans plus d’explication, et le lendemain vous êtes attaqué à la machette. Puis c’est le début de l’horreur, d’une chasse à l’homme dont vous êtes la cible. Le roman commence avec un rythme effréné, nous fait immanquablement pensé au film The Game de David Fincher, sans pour autant le parodier. Il va d’ailleurs rapidement s’en éloigner avec les premiers morts. Car oui, le livre porte bien son nom Il y a des morts dans Il y aura des morts.

La bonne surprise du roman est le cross-over de l’histoire avec un autre roman de Patrick Sénécal. Cela est fait intelligemment et rappelle de bons souvenirs pour les fans de cet auteur.

Malheureusement de nombreux défauts apparaissent dans ce roman.

L’auteur insère en plein milieu d’une phrase une immense parenthèse afin de partager les pensées de son héros principal. Le problème est que la plupart du temps on perd le sens de la phrase principal, nous obligeant à la relire une seconde fois, et de se relancer dans l’histoire.

Mais le plus pénible est la cumul des détails, des noms de routes, rues, espaces, parcourus par le héros. On est étourdi par cette déferlante de mots. La répétition des courses-poursuites lassent au fur et à mesure. Est-ce volontaire de l’auteur pour que le lecteur partage cet élément avec le personnage ? Si tel est le cas, ce n’est pas agréable et pas vraiment utile au récit.

Enfin, la fin est non seulement décevante mais également idiote. Qui avec cette richesse passerait par cette méthode alambiquée au lieu d’acquérir ce qu’elle soit (oui ce n’est pas très clair dans cette critique, mais je voulais pas dévoiler la fin du livre).

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 556 pages
    • Editeur : Alire (12 juillet 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 289615163X
    • ISBN-13: 978-2896151639
    • Prix : 22,50€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1744 ko
    • Editeur : Alire (novembre 2017)
    • EAN : 9782896152483
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

« L’écriture vive et haletante de Senécal vous tiendra sur le bout de votre fauteuil tout au long.« , Le devoir, Michel Bélair

Site Internet de l’auteur

http://www.patricksenecal.net/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/23 dans Thrillers

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
%d blogueurs aiment cette page :