RSS

Sebastian Fitzek : Mémoire cachée

24 Avr
Sebastian Fitzek : Mémoire cachée

J’avais découvert cet auteur allemand en 2015 avec Le voleur de regard qui nous avait laissé un peu sur notre fin, mais qui pour un premier roman promettait un auteur à succès.

Pour vérifier ce point, je me suis lancé dans l’écoute, donc l’audio livre, de la Mémoire cachée qui est présenté comme une œuvre marquante et aboutie de Sebastian Fitzek.

Est-ce que Mémoire cachée va nous cacher dans notre mémoire notre première impression mitigée.

Résumé du livre

Berlin, de nos jours. Un homme se réveille dans un abri sous le métro. Il a été blessé par balle à l’épaule. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne se rappelle pas qui il est. Seul indice, ce prénom tatoué dans la paume de sa main droite : Noah.
C’est en découvrant, dans un journal, la photographie d’un tableau qu’il a un déclic ! Ce tableau, c’est lui qui l’a peint. Il décide alors de contacter la journaliste, prénommée Céline.
À son côté, Noah recouvre peu à peu sa mémoire, pour le meilleur… mais surtout pour le pire ! Un groupuscule extrémiste, persuadé que la Terre est trop peuplée, a inoculé à l’ensemble de la population mondiale un effrayant virus.
Aujourd’hui, ils vont l’activer. C’est alors le début d’une course contre la montre pour Noah et Céline. Le temps est compté avant que des milliards d’êtres humains ne soient atteints par cette pandémie sans antidote connu.

Avis

Le début de ce livre nous fait penser à L’armée des douze singe de Terry Gilliams ou La Mémoire dans la peau, de Robert Ludlum : un homme se réveille et ne se souvient plus de rien, même pas de qui il est, Si l’introduction de ce livre n’est donc pas original, elle a le mérite de positionner à égal le lecteur et le héros, et par conséquent de rapidement nous plonger dans l’histoire. Histoire qui va filer à 100 à l’heure dans l’univers de l’espionnage, des consortiums industriels surpuissants et des idéologues extrémistes. Ce qui est dommage c’est que la 4ème de couverture dévoile énormément de la « mémoire cachée » et gâche un peu le plaisir de la découverte pas à pas (page après page) de la vérité.

En d’un thriller d’esionnage, l’auteur aborde un sujet épineux : la folle consommation des pays riche par rapport aux ressources naturelles, les impacts sur l’environnement et le délaissement des pays pauvres. Comme Sebastian Fitzek le rappelle en épilogue, les arguments chocs et choquants ne sont fournis que dans le cadre du scénario du livre et n’ont pour but que de nous faire réfléchir sur notre attitude avec la Terre.

Côté écriture, le style s’est nettement amélioré, beaucoup plus fluide, plus rythmé, mais le principal de l’auteur défaut que j’avais déjà noté dans Le voleur de regard est la répétition. A plusieurs reprises sont rabâchés les arguments sur le sujet environnemental, étant assez conséquentes donnent une sensation de redite.

Enfin, pour la version audio, la lecture est bien sur impeccable et bien que le lecteur ne prenne pas d’intonation particulière pour chaque personnage, de par le récit, leur distinction se fait naturellement. Le seul désagrément de cette version audio est le fond sonore : c’est comme si le micro était positionner au fond d’une boîte, la voix a une certaine résonance désagréable au départ, l’effet s’estompe au fur et à mesure.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 400 pages
    • Editeur : Archipel (16 mars 2016)
    • Collection : Suspense
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2809818444
    • ISBN-13: 978-2809818444
    • Prix : 24,00€
  • Livre au format poche
    • Broché: 640 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (8 mars 2017)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253086479
    • ISBN-13: 978-2253086475
    • Prix : 8,60€
  • eBook
    • Langue : Français
    • Editeur : Archipel (6 mars 2013)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2809818635
    • Prix : 7,99€
  • Livre audio
    • Durée : 15 heures et 41 minutes
    • Editeur : Audible Studios
    • Date de publication : 27 avril 2016
    • Lu par : Alexandre Donders
    • Langue : Français
    • ASIN: B01E433VI6
    • Prix : 24,95€

Revues de presse

« Sans doute son thriller le plus apocalyptique. Âmes sensibles s’abstenir. », Stéphanie Lohr, Ici Paris.

Site de l’auteur

http://www.sebastianfitzek.de

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/04/24 dans Espionnage, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :