RSS

Lars Kepler – L’hypnotiseur

09 Mar
Lars Kepler – L’hypnotiseur

Depuis quelques années nous voyons fleurir sur les étales de nos libraires favoris, à raison d’un roman par an, les œuvres de Lars Kelper. En fait, Lars Kepler est le nom de plume d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers, Alexandra Coelho Ahndoril et Alexander Ahndoril, spécialisés dans les romans policiers psychologiques.

N’étant pas particulièrement fan des romans policiers à tendances psychologique (voir par exemple ma critique sur La fille du train de Paula Hawkins), afin de connaître et de juger cet (ces) auteur(s), j’ai décidé de lire leur plus gros succès : L’hypnotiseur.

Est-ce que je vais être charmé par Lars Kelper ou bien serais-je insensible à son hypnose ?

Histoire

Erik Maria Bark, un psychiatres spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a très mal tourné. Depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Mais dix ans plus tard, l’inspecteur Joona Linna le réveille en pleine nuit : Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Le corps lardé de coups de couteau, il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Joona Linna veut l’interroger sans tarder car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la sœur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : pénétrer le subconscient du garçon et tenter de revoir le carnage à travers ses yeux… donc hypnotiser Josef.Rythme effréné, richesse et complexité des personnages, écriture au cordeau : un roman policier d’une intelligence redoutable doublé d’un thriller terrifiant.

Extrait

Comme le feu, exactement comme le feu. » Ce furent les premiers mots du garçon hypnotisé. Malgré des blessures mortelles – des centaines de coups de couteau au visage, sur les jambes, le tronc, le dos, sous les pieds, sur la nuque et derrière la tête -, on l’avait plongé dans une hypnose profonde dans l’espoir de voir ce qui s’était passé à travers ses yeux.

– J’essaie de cligner des yeux, dit-il d’une voix tremblante. J’entre dans la cuisine, mais quelque chose ne va pas, ça crépite entre les chaises et des langues de feu lèchent le sol.

(…) Il était le seul témoin survivant et l’inspecteur principal

Joona Linna se disait qu’il serait peut-être en mesure de donner un signalement valable. L’auteur du crime avait eu l’intention de tous les assassiner, il était donc tout à fait possible qu’il n’ait pas pris la peine de se cacher le visage pendant l’acte.

Mais, si les circonstances n’avaient pas été si exceptionnelles, personne n’aurait jamais eu l’idée de faire appel à un hypnotiseur. »

Avis

Si j’avais été immédiatement séduit pas la quatrième de couverture de L’hypnotiseur de Lars Kepler, ma déconvenue en a été d’autant plus rapide.

En effet, ce livre se traine en longueur et grand bien aurait été fait aux lecteurs si une bonne centaine de pages avait été ôtée et ainsi supprimer les nombreuses répétitions, interrogations inutiles des personnages, flashback qui rompt la maigre lancée narrative de ce livre.

Pour un roman psychologique, la création des personnages est plus que superficielle au point où le lecteur ne manquera pas d’être surpris devant si peu de sentiments et de réactions du héros principal et de sa femme face à la disparition de leur fils.

Et je ne vous parle pas du suspense qui vole aussi haut que les pâquerettes, aucune surprise de dernière minute ne récompense le lecteur qui a eu le courage de lire l’intégralité de ce pavé.

Enfin, je n’ai réellement lu ce livre, je l’ai écouté. Bien que la diction du lecteur soit parfaite, est-ce son intonation ou le rythme du livre, mais plusieurs j’ai du revenir en arrière ayant perdu le fil de l’histoire. J’irais même jusqu’à dire qu’il convient d’éviter d’écouter ce livre tout en conduisant, une quiétude, voire légère léthargie va vous gagner au fur et à mesure des pages.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture star_half_off_32
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Poche: 592 pages
    • Editeur : ACTES SUD (10 octobre 2011)
    • Collection : Babel noir
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330014406
    • ISBN-13: 978-2330014407
    • Prix : 9,80€
  • eBook
    • Editeur : ACTES SUD (10 octobre 2011)
    • Collection : Babel noir
    • ISBN-13: 978-2742798179
    • Prix : 9,99€
  • Livre Audio
    • Editeur : Audiolib (20 avril 2011)
    • Collection : Suspense
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2356412743
    • Prix : 25,40€

Revue de presse

« Certes, l’écriture de ces 500 pages n’est pas particulièrement ciselée ni travaillée, la priorité allant manifestement à la construction et au rythme de l’intrigue. » – Florence Noiville, Le Monde

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/09 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :