RSS

Robert Ruchamore : Cherub Tome 1 : 100 jours en enfer

02 Fév
Robert Ruchamore : Cherub Tome 1 : 100 jours en enfer

Lu&Cie, ma librairie favorite de Suresnes, avait organisé dernièrement une séance de dédicace avec Robert Ruchamore, l’auteur de la saga Cherub, entre autres.

J’ai donc chipé quelques jours le premier tome dédicacé que mon fils a eu la chance et la joie d’avoir pour Noël. Car cela fait un moment que j’entends parler de cette série, que je la vois présente dans de nombreux linéaires, je me devais d’en lire au moins un… avant que l’auteur ne termine (très prochainement) la série.

Est-ce que la lecture de ce livre jeunesse va être un enfer pour un adulte averti de ce genre de littérature ?

Résumé du livre

Un terroriste n’invite jamais un inconnu dans sa maison.
Il craint d’avoir affaire à un policier infiltré ou à un agent des services secrets.
Mais il ne se méfie pas des amis de ses enfants.
Ce qu’il ignore, c’est que l’un de ces amis a dissimulé des micros dans chaque pièce, placé sa ligne téléphonique sur écoute, effectué des copies de son disque dur et scanné les pages de son carnet d’adresses.
Cet enfant travaille pour CHERUB.
Les agents de CHERUB ont entre dix-sept ans.
Leur mission : tromper la vigilance des adultes, obtenir des informations sensibles et déjouer les complots criminels qui nous menacent.
Leur raison d’Etat, ces enfants n’existent pas.

Extrait

Un simple accident

James Ghoke détestait les cours de chimie. Avant d’entrer au collège, il s’imaginait que cette discipline consistait à manier des tubes à essai afin de provoquer des jets de gaz et des gerbes d’étincelles. En réalité, il passait chaque leçon, assis sur un tabouret, à recopier les formules que Miss Voolt gribouillait sur le tableau noir, quarante ans après l’invention de la photocopieuse.
C’était l’avant-dernier cours de la journée. Dehors, la pluie tombait et le jour commençait à décliner. James somnolait. Le laboratoire était surchauffé, et il avait passé une grande partie de la nuit précédente à jouer à Grand Theft Auto.
Samantha Jennings était assise à ses côtés. Les professeurs adoraient son caractère volontaire, son uniforme impeccable et ses ongles vernis. Elle prenait ses notes avec trois stylos de couleurs différentes et couvrait ses cahiers pour les garder en bon état. Mais dès qu’ils avaient le dos tourné, elle se comportait comme une vraie peau de vache. James la haïssait. Elle ne cessait de se moquer ouvertement de l’aspect physique de sa mère.
– La mère de James est si grosse qu’elle doit beurrer les bords de sa baignoire pour ne pas rester coincée.
Les filles de sa bande éclatèrent de rire, comme à leur habitude.
À la vérité, la mère de James était énorme. Elle commandait ses vêtements dans un catalogue de vente à distance réservé aux personnes souffrant d’obésité. Faire les courses en sa compagnie était un véritable cauchemar. Les gens la montraient du doigt, ou la dévisageaient avec insistance. Les enfants imitaient sa démarche maladroite. James l’aimait, mais il s’arrangeait toujours pour trouver un moyen de ne pas se montrer en sa compagnie.

Avis

Ces dernières années, de nombreux auteurs ont connu le succès avec la littérature enfantine ou adolescente : si J.K. Rownling et la plus connue avec la saga Harry Potter, ou Suzan Collins et son Hunger Games. Robert Ruchamore reprend les clichés du genre, un orphelin qui va être projeté dans un nouvel univers. Mais ici, point de magie ou de concours de mise à mort, mais l’espionnage.

Dans ce genre, peu d’auteurs dans la littérature adulte y ont trouvé le succès. On pense bien sur à Ian Fleeming, Tom CLancy et John Le Carré. Mais si ce style peut convenir à des adultes, on serait en droit de penser que ce genre ne va pas convenir aux adolescents. Et on aurait tort, car c’est abordé de manière moderne et adaptée à la jeunesse.

L’auteur apporte énormément d’éléments mais par petites touches : l’action pour que le jeune lecteur ne fatigue pas plus vite que le personnage, les sentiments du personnage sont partagés mais limités à ceux de leur âge comme les premiers émois, la peur de l’inconnu, l’investissement personnel, le dépassement de soi, les efforts; les interrogations et les missions compréhensibles du lecteur.

Enfin, dès de premier tome, on sent que Robert Ruchamore avait prévu d’en faire une série en donnant une bonne introduction à son univers, mais pas la totalité de sa composition: l’histoire du service secret Cherub, un ensemble d’amis aux passés divers, qui interviennent dans des aventures parallèles.

Bref, je comprends le succès de cette série, et je suis curieux de voir si les qualités de ce premier tome se retrouvent dans les suivants.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 302 pages
    • Editeur : Casterman (1 janvier 2007)
    • Collection : CHERUB
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2203002026
    • ISBN-13: 978-2203002029
    • Prix : 15,00€
  • Livre de Poche
    • Poche : 302 pages
    • Editeur : Casterman (1 janvier 2007)
    • Collection : CHERUB
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2203002026
    • ISBN-13: 978-2203002029
    • Prix : 6,95€
  • eBook
    • Editeur : Casterman Jeunesse (juin 2013)
    • EAN : 978-2203077775
    • Prix : 6,49€

Site Internet de l’auteur

Site Internet de l’auteur

Site internet officiel de la saga Cherub

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/02/02 dans Espionnage, Jeunesse

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :