RSS

Sandrone Dazieri – Tu tueras le père

16 Nov
Sandrone Dazieri – Tu tueras le père

Rares sont les auteurs de thriller italiens qui ont du succès dans la littérature policière. Ce blog a déjà parlé à de nombreuses fois de Donato Carrisi pour lequel nous avons eu un réel coup de cœur pour Le chuchoteur; et nous allons aborder un auteur jusqu’alors inconnu du public français,  Sandrone Dazieri, mais qui avec Tu tueras le père s’est fait une réputation plus qu’onéreuse.

Ce livre a connu un relatif succès au cours de l’hiver dernier et a su s’imposer dans les rayons des libraires pour Noël 2015 avant de les envahir pour le début de l’année 2016 et d’y rester cantonnés pendant la période estivale.

Alors, est-ce que Tu tueras le père est vraiment aussi mortel ?

Résumé du livre

Petit garçon, Dante Torre a survécu à l’enfer de la séquestration. Il enquête désormais sur une vertigineuse affaire d’enlèvements d’enfants. Car son ravisseur sévit toujours…

Sous un soleil de plomb, un homme court, désorienté, le long d’une route qui mène à Rome. Luca, son jeune fils, a disparu lors d’un pique-nique familial dans le Pratoni del Vivaro, un parc naturel à quelques kilomètres de là. Les enquêteurs dépêchés sur place découvrent bientôt la mère dans une clairière, décapitée. Ils pensent que c’est lui, le mari, qui dans les affres d’une dispute conjugale, a tué son fils, puis caché le corps. Mais où ? Aucune trace de l’enfant, nulle part. Quand Colomba Caselli arrive sur les lieux de la reconstitution, elle comprend immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond… Colomba a trente-deux ans et des yeux d’un vert changeant. Elle est belle, instinctive, physique, mais elle n’est plus en service. Elle a pris un congé à durée indéterminée après avoir assisté, impuissante, à un événement tragique qu’elle nomme avec pudeur « Le Désastre » ; et qui l’a laissée très fragile. Cependant, même retirée de la vie policière, elle ne peut cesser d’être un flic et l’un des meilleurs. Le commissaire Rovere, son ex-patron, le sait : il lui demande comme une faveur de mener l’enquête pour lui, en toute discrétion, et d’aller consulter un expert du rapt et de la maltraitance infantile, Dante Torre, surnommé « l’enfant du silo ». Avec son allure de Bowie punk, maigre et toujours vêtu de noir, complètement phobique, dépendant, obsessionnel et paranoïaque, Dante a une approche très personnelle de son travail. Et pour cause : il a été enlevé lorsqu’il était un tout jeune garçon. Pendant onze ans, il a grandi dans l’exiguïté d’un silo à grains avec pour seul contact avec le monde extérieur un mystérieux individu qu’il appelle « Le Père ». À présent, l’enquête de Colomba le confronte à son pire cauchemar. Car, derrière la disparition du petit Luca, Dante reconnaît très vite la signature de ce « Père » jamais identifié, jamais arrêté. Mais si tel est le cas, pourquoi son geôlier aurait-il décidé de frapper à nouveau ? Et pourquoi tant d’années plus tard ? Colomba s’interroge : peut-elle vraiment se fier à son partenaire ? Ou bien Dante l’entraine-t-il, malgré elle, dans l’enfer d’une chasse aux fantômes ? Entre flashback, machinations et course contre la montre, Sandrone Dazieri construit un magnifique thriller qui plonge le lecteur dans un crescendo constant d’adrénaline.

Avis

Après l’avoir vu bien exposé dans de nombreuses librairies et me l’avoir été conseillé par une collègue avec laquelle je partage nos avis sur les romans policiers, je me suis décidé à me lancer dans la lecture de Tu tueras le père.

Voici un roman qui démarre sur les chapeaux de roues et qui ne se calme qu’un fois la quatrième de couverture tournée, donc cher lecteur vous êtes averti, vous ne pourrez pas lâcher ce livre avant de l’avoir fini.

L’histoire nous tient bien entendu en haleine avec de nombreux rebondissements et la découverte progressive du passé des personnages. L’auteur a le génie de laisser en suspens de multiples interrogations qui trouvent réponses uniquement en fin de roman. Un livre qui se termine en apothéose tant ces éléments, et d’autres insignifiants au premier abord, viennet s’imbriquer les uns les autres pour constituer un puzzle démoniaque.

Le seul point négatif est le recours aux particularités de Dante Torre qui me fait trop penser à d’autres enquêteurs marginaux et autres mentalistes, un peu trop à la mode en ce moent. Mais cela reste mineur face aux qualités de narration de Sandrone Dazieri.

Sans vous divulguez la solution de cette intrigue policière, sachez que la couverture est très bien faite et vous donne un indice.

Un très bon roman subtilement équilibré entre actions, psychologie et histoire entre les personnages, mais aussi enquête et un peu d’humour qui ravira nombre de lecteurs amateurs de ce genre de littérature.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 552 pages
    • Editeur : Robert Laffont (8 octobre 2015)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221146743
    • ISBN-13: 978-2221146743
    • Prix : 21,50€
  • Livre de poche
    • Poche: 744 pages
    • Editeur : Pocket (13 octobre 2016)
    • Collection : Pocket
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266258273
    • ISBN-13: 978-2266258272
    • Prix : 8,95€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (8 octobre 2015)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221188651
    • Prix : 9,99€
  • Livre audio
    • Editeur : Audible (20 octobre 2016)
    • Langue : Français
    • Lecteur : Mathieu Buscato
    • Durée : 18h32
    • Prix : 29,95€

Revue de presse

« Le meilleur thriller de l’année » Il Corriere della Sera

« Un duo d’enquêteurs qui sort vraiment de l’ordinaire » Der Spiegel

« Un cauchemar additif » Elle (Espagne)

 » L’un des meilleurs polars de l’année.  » Le Courrier indépendant

 » Un thriller addictif.  » Le Matin Dimanche

Interview de Sandrone Dazieri au JDD

Prix et récompenses

Finaliste du prix Le Point du polar européen 2016

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/11/16 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :