RSS

Un poulpe gratuit et numérique… mais pas chez La Baleine

25 Oct
Un poulpe gratuit et numérique… mais pas chez La Baleine

Je viens de découvrir ce poulpe « parallèle ». Pas édité chez La Baleine mais dans la petite maison d’édition Chambre Noire, et uniquement en version numérique, cette histoire du Poulpe écrite par un fan, Florian Dennisson, du céphalopode est disponible gratuitement et uniquement en version numérique (au format Kindle, Kobo et ePub).

Histoire

Privé de son quotidien de prédilection, Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, se retrouve à éplucher les faits divers d’un journal de province. Il s’entiche d’une affaire étrange qui va le mener dans la noirceur des secrets d’une des familles les plus puissantes de Courchevel. Un magnat du monde de la nuit laissé pour mort au beau milieu de son chalet de luxe et de vieilles connaissances de Gabriel accusées à tort, c’est le Poulpe au pays de l’or blanc.

Présentation de et par l’auteur

florian-denisson

Cette aventure du Poulpe constitue mon véritable premier roman. Tous les chemins qui mènent à une telle entreprise – celle d’écrire un livre – sont longs et je ne vais donc pas raconter ici le pourquoi du comment de mon envie de me lancer dans un nouvel épisode ayant pour héros le charmant personnage qu’est Gabriel Lecouvreur, mais je vous dois néanmoins une explication. Le Poulpe a été inventé par le génial écrivain Jean Bernard Pouy qui a dirigé pendant nombre d’années la collection du même nom – Le Poulpe, pas Jean Bernard Pouy – aux éditions Baleine. Il fut un temps béni où des auteurs – novices, confirmés, voire célèbres – pouvaient soumettre leurs manuscrits si tant est qu’ils aient respecté une charte bien spécifique en écrivant leur propre aventure du Poulpe. Les éditions Baleine ont donc publié des centaines de Poulpe aux titres toujours plus drôles, mais aux styles fatalement inégaux. J’ai toujours pensé que si Gabriel Lecouvreur avait monté une maison d’édition, il aurait fait la même chose. Tout le monde avait sa chance, ainsi le Poulpe pouvait-il survivre aux agressions inéluctables de la mode et du temps. Pourquoi pas moi ? me suis-je dit. J’ai tellement vibré avec tous ces romans au fil des années, j’aime tellement l’idée initiée par Jean Bernard Pouy et je vénère tant ce sacré Poulpe et toute la marmaille qui gravite autour que j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice.

Après avoir scrupuleusement respecté la charte et toutes les consignes disponibles sur le site internet des éditions Baleine, j’ai rendu mon manuscrit. Plusieurs mois et pas mal de relances plus tard, on m’expliqua très gentiment que la collection dirigée alors par Gwenaëlle Denoyers se trouvait à un point mort et qu’il n’était pas prévu de publier de nouveaux romans jusqu’à nouvel ordre.

Deux solutions s’offraient alors à moi : imprimer les quelques centaines de pages que constituait « Téléski qui croyait prendre » et m’en servir pour caler une armoire bancale, ou tenter de faire exister l’ouvrage coûte que coûte. C’est donc par le biais de la toute jeune maison d’édition Chambre Noire que je propose en toute gratuité cette nouvelle aventure du céphalopode parisien. Il aurait été pour moi inconcevable de laisser à l’abandon plus d’un an de travail et, qui plus est, ce roman constitue toujours un nouveau Poulpe à se mettre sous la dent pour n’importe quel fan de la série ou même un moyen peu onéreux de découvrir ce personnage et le mécanisme de ses aventures pour un quelconque novice du genre. Pour le reste, je ne saurais que trop vous conseiller de vous plonger à corps perdu dans toute la collection disponible par le biais des éditions Baleines en suivant ce lien : http://editionsbaleine.fr/

Si vous avez bien suivi, l’ouvrage que vous vous apprêtez – je l’espère – à lire est un Poulpe pirate, un Poulpe non officiel ou non autorisé, et franchement, n’est-ce pas exactement ce qu’aurait voulu Gabriel Lecouvreur en de pareilles circonstances ?

Site de la Chambre Noire

chambrenoire.co

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/10/25 dans Policier, Sites Internet

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :