RSS

Carsten Stroud – Niceville

12 Juin
Carsten Stroud – Niceville

Près de trois ans après vous l’avoir proposé (voir mes découvertes de septembre 2013) et l’avoir récemment déniché dans un vide grenier, j’ai pu enfin lire Niceville de Carsten Stroud.

J’avais à l’époque repéré la sortie de ce livre car j’avais eu vent de son relatif succès outre-atlantique, qui a d’ailleurs valu à ce livre de devenir le premier d’une trilogie.

Alors est-ce que ce Niceville est-il aussi bien ?

Résumé du livre

Niceville, tout droit sortie de la tradition du Southern Gothic, incarne le Sud, avec ses propriétés somptueuses, ses chênes festonnés de mousse espagnole et sa moiteur soporifique. Le seul problème, c’est que le Mal y vit beaucoup plus longtemps que les hommes. Plusieurs disparitions inexpliquées entachent la réputation du lieu, et celle du jeune Rainey Teague, littéralement volatilisé en plein jour devant la vitrine d’un antiquaire de la rue principale, vous donne la chair de poule. A Niceville, il y a aussi des flics peu scrupuleux, des as de la gachette qui dérobent des banques et descendent leurs collègues au fusil à lunette… Quand Nick Kavanaugh, policier hanté par son expérience de combat en Irak, et son épouse Kate, élégante avocate issue d’une des vieilles familles de la ville, décident de tirer tout cela au clair, ils n’imaginent pas dans quel enfer ils ont mis le pied.

Avis

Niceville se place résolument dans la tradition d’un genre littéraire dont nous sommes guère familier à savoir le southern gothic. La clé du genre est un (le) mal qui s’insinue dans le quotidien des citoyens et qui pourrit les bases de cette communauté dont l’histoire est entachée de violence et de drame. L’originalité de Carsten Stroud est de mêler l’aspect roman noir de ce genre littéraire avec le fantastique : en plus de la méchanceté humaine, les esprits d’outre-monde vont également venir frapper et se venger sur la population.

Mais je dois avouer qu’une fois cette originalité, le roman m’a paru quelque peu basique, voire fade. Certes il y a de la violence, des complots, mais comme dans bon nombre de romans. Qui plus est l’auteur ne cache pas l’identité des « méchants » alors que cela aurait pu constituer une petite surprise. La multiplicité des personnages rend complexe le suivi des histoires et en place d’une carte de la ville qui n’est guère utile, j’aurais préféré un arbre généalogique ou une liste rappelant la qualité des personnages.

Et puis il faut bien le reconnaître, si la dualité southern gothic-fantastique est originale, le roman n’est ni un vrai roman noir ni un vrai roman fantastique. On reste un peu sur notre fin d’actions et de violences pour le premier, et le fantastique du second est vraiment minimum voire limite caricatural. L’écriture de Carsten Stourd est d’ailleurs très différente en fonction de la nature du chapitre : si elle est brute et hachée pour le southen gothic, elle est beaucoup plus élaborée et fluide dans le cas du fantastique, au point que l’on serait à même à se demander si Carsten Stroud n’est pas un nom d’emprunt pour un quatre-mais.

Donc au final, je suis à moitié conquis par ce roman. J’aimerais bien connaître le devenir de tous ces personnages, mais dans un livre plus rythmé l’exploitation des deux genres littéraires serait beaucoup aboutie. Dans le même genre, j’ai largement préféré la série du Bourbon Kid, plus enjoué, plus rythmé où l’on voit les personnages évoluer; avec un humour noir supplémentaire bien agréable. Je vous renvoie vers nos critiques de L’œil de lune et du Cimetière du diable.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 501 pages
    • Editeur : Seuil (6 juin 2013)
    • Collection : ROMAN ET. HC
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2021045536
    • ISBN-13: 978-2021045536
    • Dimensions du produit: 22,5 x 3,2 x 14 cm
    • Prix : 22,50€
  • Poche
    • Poche: 525 pages
    • Editeur : Points (9 mai 2014)
    • Collection : Points Thriller
    • Langue : Anglais, Français
    • ISBN-10: 2757843095
    • ISBN-13: 978-2757843093
    • Prix : 8,00€
  • eBook (à oublier puisque plus cher que la version poche)
    • Editeur : Seuil (juin 2013)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2021106701
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

Revue faite par le Washington Post

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/06/12 dans Fantastique, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :