RSS

Aro Sáinz de la Maza : Le bourreau de Gaudi

02 Sep
Aro Sáinz de la Maza :  Le bourreau de Gaudi

Cela faisait un moment que j’avais repéré Le bourreau de Gaudi d’Aro Sainz de la Maza chez mon libraire favori, lors de mes découvertes d’octobre 2014 pour être exact, mais vu l’épaisseur du pavé (presque 700 pages), je me le suis réservé pour les grandes vacances.

La lecture de roman de cette taille est à double tranchant : soit on ne voit pas passer les pages, soit ils se tirent en longueur nous forçant à abandonner avant la fin. L’année passée, une étude chez les lecteurs d’ebooks avait démontré que Le chardonneret de Donna Tartt avait été certes un livre avec un bon succès mais que 55% des acheteurs n’en avaient pas terminé la lecture.

Alors, est-ce que Le bourreau de Gaudi sera un supplice pour le lecteur ?

Résumé du livre

Un corps en flammes est retrouvé pendu au balcon d’un des monuments les plus emblématiques de Barcelone, La Pedrera, d’Antonio Gaudi. Bien mauvaise publicité pour la ville à quelques semaines de la consécration par le pape de la Sagrada Familia. Les services policiers sont aux abois et réintègrent l’électron libre Milo Malart, révoqué par mesure disciplinaire. Tandis qu’il enquête en binôme avec une jeune sous-inspectrice, qui semble tout droit sortie d’une série américaine à succès, les meurtres s’enchaînent selon un rituel immuable : toujours des membres de l’oligarchie barcelonaise, férocement mutilés au sein des édifices du célèbre architecte qui frit la gloire de la ville. Barcelone a vendu son âme au diable ; elle doit payer le prix de sa magnificence. La chasse à l’homme est ouverte, mais qui cherche-t-on ? Un prédateur sadique assoiffé de vengeance ou la victime d’un système politique arrogant et corrompu, qui sacrifie les plus fragiles au faste tapageur de la ville et à sa manne touristique ? Pour répondre, il faut d’abord décrypter le symbolisme ésotérique des œuvres de Gaudi, aux formes proprement hallucinantes. Dans une intrigue magistralement tenue jusqu’à la dernière page, orchestrant pressions politiques, énigmes maçonniques, mœurs dissolues et presse à sensation, Le Bourreau de Gaudi plante l’envers du décor d’une cité unanimement saluée pour sa beauté et sa prouesse architecturale. Une « Ville des prodiges » terriblement moderne et effroyablement archaïque.

Avis

Si vous n’avez pas eu la patience de regarder la notation, vous avez certainement remarqué que Le bourreau de Gaudi est le livre qui a eu la meilleure note non seulement de toutes les lectures de cette année, mais tout simplement la meilleure depuis la création de ce blog, à égalité avec Le chuchoteur de Donnato Carrisi. Autant vous dire que nous n’avons pas aimé ce livre, nous l’avons adoré.

Si ce livre est un des meilleurs que nous ayant lus, c’est parce qu’il combine tous les éléments à succès d’un roman policier.

Tout d’abord, une intrigue solidement charpentée, avec des fausses pistes, des rebondissements réguliers sans être trop fréquents, avec pour fond l’univers de Gaudi et la ville de Barcelone.

Ensuite, des personnages fortement marqués polar : un policier en pleine dépression, mal-aimé de sa hiérarchie, qui est sur le point d’être éjecté de la police à qui l’on colle une jeunette comme chaperon dont la principale particularité est de potée des tenues à l’effigie des unités de police américaines. Au fil des pages, leur personnalité et leur psychologie se dévoilent, se modifient, se renforcent.

Le positionnement de l’histoire dans cette ville espagnole façonnée par Gaudi. Sans jamais être rébarbatif, l’auteur nous dévoile certains monuments de la ville, le mode de vie des barcelonais; mais surtout profite de son roman pour dénoncer des décennies de politique urbaine au détriment des habitants de la ville : multiples plans d’expropriation au profit du tourisme de masse.

Enfin, le style d’écriture, avec une remarquable traduction, font que les yeux glissent littéralement sur les mots à une vitesse déconcertante. Vous serez surpris d’arriver au bout de ces 660 pages en ayant l’impression d’avoir lu un livre de taille plus « standard »…. à condition d’avoir opté pour la version numérique, car sa version papier et son petit kilogramme vous pèsera.

 

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 664 pages
    • Editeur : Actes Sud Editions (3 septembre 2014)
    • Collection : Actes noirs
    • Langue : Espagnol
    • ISBN-10: 2330034598
    • ISBN-13: 978-2330034597
    • Prix : 23.80€
  • eBook
    • Editeur : Actes Sud Editions (3 septembre 2014)
    • Collection : Actes noirs
    • EAN : 9782330037673
    • Prix : 14.99€

Revues de presse

Metro News

France Culture

Prix

Prix international RBA du roman noir

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/09/02 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :