RSS

Maxime Chattam – La théorie Gaïa

31 Oct

maxim chattam - la théorie gaiaLa théorie Gaïa de Maxime Chattam est à al fois le troisième livre audio que j’écoute mais également le dernier livre de la série du Cycle de l’homme, après Les arcanes du chaos et Prédateurs.

Après deux expériences, l’une positive l’autre négative, ce livre va être le livre qui va convaincre où pas de poursuivre cette pratique littéraire.

Alors est-ce que cette Théorie Gaïa va être le point d’une théorie sur la pratique de la lecture audio ?

Résumé du livre

Ce qui les a décidés ? La curiosité. Contactés par la Commission Européenne, sous le sceau du secret, Peter et Emma DeVonck, tous deux scientifiques reconnus, n’ont pas hésité longtemps. Leur mission ? Vérifier les agissements d’une certaine caisse noire, dont Bruxelles ignorait tout jusqu’ici. Il semble en effet que deux équipes de chercheurs, à deux extrémités du globe, profiteraient de ces financements occultes pour mener à bien d’obscures expériences. Alors que Peter s’envole pour l’observatoire du pic du Midi, Emma se voit expédiée en Polynésie française, sur une île coupée de tout. Chacun, dans sa partie du monde, sera confronté au plus effroyable de la nature humaine. Et à un secret d’État qui risque bien d’avoir leur peau. Un avant-goût d’apocalypse…

Extrait

L’horloge digitale du four était l’unique source de luminosité dans toute la cuisine. De petites barres bleues affichaient 5 : 27 en projetant un halo timide. Il faisait frais en ce beau matin, le thermostat du chauffage central n’avait pas encore réactivé les radiateurs. Sur le plan de travail, Le Monde de la veille était couché dans l’ombre, la tribune à peine lisible : «NOUVEAU TREMBLEMENT DE TERRE EN CALIFORNIE.»
Une ampoule illumina la maison au loin, en haut d’un escalier, et quelques secondes plus tard ce fut la cuisine qui sortit de sa léthargie. Les néons crépitèrent et firent courir un frémissement étincelant sur l’inox des appareils d’électroménager. Emma DeVonck entra pour préparer le café et deux bols de chocolat chaud. Elle était grande, brune, les cheveux si épais qu’ils formaient une toison indomptable tombant sur ses épaules. Emma était une attirante femme de trente-cinq ans.
Pourtant son nez était tout ce qu’il y a de plus banal, ses lèvres sans aucun ourlet sensuel ou forme appelant au baiser. En fait, Emma avait même un menton un peu trop rond pour être tout à fait joli selon les critères esthétiques du moment. Ce qui la rendait belle c’était un savant mélange d’attitudes de femme sûre d’elle qui n’atténuaient pas sa grâce naturelle, un pétillement de vive intelligence dans le regard, et cette féminité de tous les instants qu’elle ne sacrifiait aucunement aux exigences de sa vie de chercheuse scientifique.

Extrait audio : fichier mp3 à télécharger

Avis

Parlons dans un premier temps de l’histoire : ce livre est de ceux où les personnages sont impliqués dans une histoire qui les éjectent de leurs vies et leur faire vivre enquêtes, poursuites et attaques. Cela commence donc en douceur, puis, en même temps que les personnages, on découvre les premiers éléments « louches » et ensuite les événements s’enchaînent dans un tourbillon de folie. Les deux histoires en parallèle sont bien différentes et permettent de suivre sans soucis de confusion leur déroulement respectif.

Cependant, on ne peut s’empêcher de penser à la crédulité absurde des personnages du roman, pourtant cultivés et scientifiques. Comment peut-on croire que sur le Pic du Midi et qu’au plus loin des atolls polynésiens se déroulent des validations de dossiers pharmaceutiques (je simplifie pour ne pas trop dévoilé le livre). On se croirait dans ces films de seconde série où l’on dit à une bimbo blonde de ne pas aller dans la forêt la nuit, et qui y va parce que son chien a entendu un bruit.

Et puis, alors que la tension est au plus haut, l’histoire se termine en queue de poisson. Le lecteur habitué des livres de Maxime Chattam, ou de thrillers, se seraient attendus à un peu plus d’actions, de résistance des personnages, de course poursuite, de revirements multiples.

L’écriture est orientée pour une lecture rapide, même si, en fin de livre, l’exposé théorique de « l’explication » casse un peu le rythme du roman.

Enfin, que dans sa version audio, Laurent Jacquet a accompli un excellent travail. Sa voix est à la fois calme, claire, sa prononciation distincte. A son écoute, nous retrouvons le plaisir du conte d’une maitresse d’école ou de la lecture avant le coucher : Laurent Jacquet nous emmène rapidement dans le monde du livre.

Notation

Histoire
Ecriture
Lecture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre format Poche
    • Poche: 504 pages
    • Editeur : POCKET (12 mai 2010)
    • Collection : Policier / thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266189425
    • ISBN-13: 978-2266189422
    • Prix : 8,10€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Albin Michel (30 avril 2008)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226196248
    • Prix : 9,99€ (ndlr. encore une anomalie de la grande distribution sur le numérique)
  • Audio (2 CD mp3)

    • Interprété par  : Laurent Jacquet
    • Editeur : Audiolib
    • Langue : Français
    • Débit : 128kbps
    • Durée : 14h
    • EAN:  978-2846947343
    • Prix : 22,30€ (ndlr. tout comme le prix des CD, le prix des livres audio n’est pas unique)
  • Audio (mp3)

    • Interprété par  : Laurent Jacquet
    • Editeur : Audiolib
    • Langue : Français
    • Débit : 128kbps
    • Durée : 14h
    • EAN:  978-2356411198
    • Prix : 19,90€ (ndlr. tout comme le prix des CD, le prix des livres audio n’est pas unique)

Site FB de l’auteur

http://www.facebook.com/pages/Maxime-Chattam-Officiel/139801692710571

Revue de presse

« Voilà du thriller diablement réaliste. » Femina »

« Fidèle à lui-même, Chattam entraîne le lecteur dans un monde de terreur. Et laisse un indicible malaise (…) » La Provence

 » (…) une ambiance ouatée, cauchemardesque…  » La Dépêche du Midi

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/10/31 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :