RSS

Didier Daeninck – Le Poulpe n°7 – Nazis dans le métro

09 Mai

didier daeninck - nazi dans le metroAprès un roman de science-fiction qui m’a un peu endormi (cf. la chronique d’Ada) et le commencement de la lecture du Chardonneret de Donna Tartt (je le mets en suspens pour pouvoir en apprécier la lecture en vacances), je voulais lire un livre court rapide et qui ne prenne pas la tête.

Ayant une petite vingtaine de Poulpe en stock à lire, j’ai choisi celui qui est présenté dans la communauté poulpienne comme un des meilleurs : Nazis dans le métro de Didier Daeninck. Pour une fois, l’auteur n’est pas un illustre inconnu, fan du Poulpe, mais un des meilleurs romanciers français de livres policiers.Le livre devrait avoir du contenu et une forme appréciable.

Alors est-ce que ce Nazis dans le métro n’est pas un Poulpe naze ?

Résumé du livre

Le Poulpe n’est ni un vengeur, ni un justicier, ni le représentant d’une loi ou d’une morale. C’est un personnage libre, curieux, un témoin en mouvement qui, pour comprendre le monde contemporain, va se rendre compte par lui-même des désordres du quotidien. Que la presse relate un fait divers qui lui semble masquer une autre réalité que celle annoncée et il va sur place pour tenter de comprendre… Lorsqu’un romancier de soixante-dix-huit ans, parfaitement connu pour ses engagements, se fait tabasser alors qu’il préparait un livre sur une affaire d’empoisonnements et de meurtre de femme, le Poulpe voit rouge. Écrire, si vous regardez le monde tel qu’il est, relève du combat. Du danger. De la mise à mort parfois. Ce que le Poulpe sait de cet écrivain et de son œuvre le mène de nouveau sur la route, par respect, par besoin viscéral de ne pas laisser en plan ce qu’il sent bien être une affaire des plus troubles…

Avis

La série du Poulpe est née de la passion d’auteurs amateur de roman de gare, rapide à lire, qui ne laisse ni le temps au lecteur ni ce dernier sur sa fin. Nazis dans le métro, 8ème Poulpe du nom, fait donc partie de la première salve de ces auteurs passionnés. Ces premiers numéros sont statistiquement meilleurs, et Nazis dans le métro contribue à élever la moyenne.

Daeninck nous propose une histoire structurée, rondement menée sans trop de violence et qui met en scène le Poulpe dans son combat favori : la guère contre l’extrémisme. L’auteur nous fait un condensé de l’histoire du nazisme et du rapprochement des partis politiques sous cet égide, et je pense que la plupart des informations sont véridiques.

Pour alléger le tout, l’auteur sème de ci de-là quelques morceaux d’humour dans les paroles.

Mais, ce Poulpe a les défauts de sa jeunesse : pas de récupération de magot pour financer l’avion, une fin en légère queue de poisson, le méchant qui s’en sort plutôt bien; l’aficionado du Poulpe trouvera quelques manquements.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Poche: 151 pages
  • Editeur : La Baleine (15 septembre 1997)
  • Collection : Le Poulpe
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2842190068
  • ISBN-13: 978-2842190064
  • Prix : 8,00€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/05/09 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :