RSS

Masaki Yamada – Ada

08 Mai

masaki yamada - adaNul besoin de vous préciser ce qui m’a décidé de livre Ada de Masaki Yamada : sa couverture ne passe pas inaperçu dans une librairie.

Suite à la bonne surprise à la lecture de Silo de Hugh Howey (voir la critique de ce livre) qui m’a fait découvrir que les Editions Actes Sud diversifiait leur catalogue après s’être forgé une forte réputation dans le domaine du policier et du thriller, je me suis facilement laissé tenter par ce livre. La lecture de la 4ème de couverture risque de rebuter nombre de personnes (ma femme m’a même dit n’avoir rien compris à celle-ci) annonce un livre ambitieux de science-fiction

Est-ce qu’Ada est une bonne histoire ?

Résumé du livre

Ada, c’est le prénom de la fille de Byron, qui aida Charles Babbage à mettre au point la machine à différences, ancêtre de l’ordinateur. C’est aussi le nom d’une mystérieuse disquette remise à Shimizu, un concepteur de jeux de simulation. C’est un super-accélérateur de particules, à moins qu’il ne s’agisse que d’un simulateur d’accélérateur imaginé par un écrivain de science-fiction de seconde zone. Et c’est également un ordinateur quantique qui crée des mondes parallèles…
Dans le monde quantique, un accélérateur de particules d’un genre nouveau peut faire coexister dans ses anneaux des réalités multiples. Dans le monde quantique, Yukari, la fille de la secrétaire de Shimizu, a été et n’a pas été renversée par un camion. Dans le monde quantique, toute distinction entre virtuel et réel est abolie, et Frankenstein peut partir à la rencontre de Mary Shelley. Dans le monde quantique, un concepteur de jeux de simulation et un écrivain peuvent rejouer aux frontières de l’univers l’ultime combat commencé dans la plaine d’Armageddon.
Convergence de la fonction d’onde, superposition d’états, les principes de la physique quantique déterminent la forme même de cet impressionnant roman, accrétion incertaine de fictions plurielles, mise en scène floue de concordances multiples. De l’ère sassanide au Japon contemporain, de l’Angleterre victorienne à un futur qui n’est pas moins incertain que le présent, Masaki Yamada compose une fable vertigineuse dans laquelle des réalités indistinctes naissent et disparaissent à l’infini, et répètent, telle une vague ininterrompue, leur va-et-vient incessant sur les rivages de l’existence.
Byron pleurait “ceux qui pleurent au bord des fleuves de Babylone, dont les autels sont déserts et la patrie un songe”. Rejouant le geste du poète, Yamada chante l’étrange complainte de ces Juifs 2.0, pauvres mortels égarés dans les mondes parallèles de l’univers quantique, doublement vagabonds puisqu’ils vont jusqu’à se perdre dans les souvenirs de leur errance.

Avis

Si vous prenez ce livre, sachez que les premiers chapitres sont un peu déconcertants par rapport à la 4ème de couverture. Aussi, ne vous laissez pas décourager, dès le 3ème chapitre, le contenu romanesque prend le relai avec Ada et Babbage.

Travaillant dans l’informatique, je connaissais l’origine du nommage du langage ADA en l’honneur d’Ada Lovelace -1815-1852 – considérée comme la première informaticienne. Masaki Yamada semble s’être inspiré de cette dame pour en faire la fille de Byron. Une grande force de ce livre est de mêler des personnages de fiction avec des personnages réels (et pour cause me direz-vous), mais aussi de donner à ses derniers une nouvelle dimension, une nouvelle place dans l’Histoire, d’exploiter les caractéristiques qui ont fait de cet personne un personnage historique, mais de déformer son histoire.

L’idée du livre est intéressante et me rappelle Ubik de Philip K. Dick dans laquelle les héros modifient l’Histoire à leur convenance. Ici c’est un peu différent, les héros ne modifient pas volontairement

Les bons points du livre est que, sur les parties plus scientifiques, l’auteur ne sombre pas dans la théorie quantique profonde et arrive à l’expliquer de manière simple et imagée.

Malheureusement, le livre contient bien plus de défauts.

Pour un roman de science-fiction, je le trouve extrêmement bridé. Même s’il fût écrit dans les années 1990, l’histoire reste figé dans cette époque. En témoigne le support informatique utilisé : une disquette. Un véritable auteur de S.F. aurait pu imaginer un support rond, cubique, à hologramme, sans contact, incluse dans le corps humain….,Le récit est d’une lenteur effrayante. Le roman se décompose en multiples récits. Le roman alterne chacun d’eux au sein de chapitre dédié, mais n’apporte que peu d’éléments à la fois. Et pour parfaire le tout, les répétitions sont plus que nombreuses.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (avril 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-2-330-03041-4
  • Prix : 23,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/05/08 dans Science-Fiction

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :