RSS

Amanda Sthers – Erections américaines

04 Fév

amanda sthers - érections américainesVoilà une écrivain que j’ai rencontrée lors d’une séance de dédicaces pour son précédent livre Le carnet secret de Lilly Lampion. Paradoxalement, la pauvre attendait le client, esseulé au sous-sol du magasin, dans l’espace jeunesse, alors que j’avais trouvé le livre tout simplement génial pour les enfants.

Mais cette fois-ci, je vais découvrir l’autre face de l’auteur. Celui du romancier, et dans le cas présent, affublé d’un analyste des mass-murderers, ces personnes qui avant de se suicider veulent tuer un maximum de personnes. Autant dire que l’on est pas du tout, mais alors pas du tout dans le même domaine, que ce sera moins glamour, moins gentillet.

Allons-nous lever à la lecture des Erections américaines d’Amanda Sthers ?

Histoire

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…
L’hiver, l’hôtel est fermé.
Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien.
Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.
Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus.
Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel?
Un récit envoûtant immortalisé à l’écran par Stanley Kubrick.

Avis

Lecteur, amateur de thriller ou tout simplement désireux d’approfondir les origines des mass-murderers, passez votre chemin. Ce livre n’est vraiment pas fait pour vous. D’ailleurs on peut se demander à qui il peut être destiné tant il est de mauvaise qualité.

Ni roman, ni thriller, ce livre oscille enter pseudo-analyse, récit de fait divers et roman de voyage (ce qui n’est pas sans nous rappeler les désagréments de lecture de La nostalgie heureuse d’Amélie Nothomb). Le lecteur est complètement perdu tant dans le récit que dans les analyses qui ne volent pas plus haut que la hauteur d’un slip. Aucune précision, aucune documentation, aucune référence d’analyste ou de psychanalyste, le tout présenté avec une écriture pataude.

Comme dirait un célèbre acteur dans une série, bref j’ai laissé tomber ce livre après avoir lu péniblement 40 pages.

Et si vous pensez que je suis dur, je vous laisse découvrir la critique d’Aymeric Caron lors du passage de l’auteur dans l’émission « On n’est pas couchés » (à partir de la 11ème minute)

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix star_half_off_32

Caractéristiques

  • Broché: 126 pages
  • Editeur : FLAMMARION (9 octobre 2013)
  • Collection : FICTION FRANCAI
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081303450
  • ISBN-13: 978-2081303454
  • Prix : 12,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/02/04 dans Divers, Roman

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :