RSS

Mons Kallentoft – La 5ème saison

04 Sep

Nous voilà rendu au dernier tome de la série des Saisons de Mons Kallentoft - La 5ème saison Mons Kallentoft. Si nous avions trouvé que les premiers tomes avaient un peu de mal à trouver leur rythme, le quatrième tome avait su montrer l’évolution de l’auteur, de sa maîtrise.ses progressions dans l’écriture de thriller.

Aussi c’est avec un certain intérêt que nous attendions ce dernier opus La 5ème saison pour connaître le dénouement de cette série.

Mais gare aux séries, l’auteur peut décider d’arrêter une série par manque d’idées, et donc de bâcler le dernier épisode.

Alors est-ce que cette 5ème saison n’est-elle pas la saison de trop ?

Histoire

Le printemps vient de commencer lorsqu’on trouve le corps d’une femme atrocement mutilée dans la forêt. Les blessures rappellent à Malin Förs l’affaire « Maria Murvall » qu’elle avait suivie dans Hiver. Maria avait été violée et frappée sauvagement dans la forêt, et depuis, elle reste murée dans le silence, à l’asile. Malin rencontre une psychiatre à l’hôpital qui fait état d’un cas semblable. Soudain, Malin comprend que Maria Murvall n’est qu’une petite pièce d’un terrible puzzle. Si terrible qu’il est impossible d’y mettre des mots. L’enquêtrice met toute son énergie pour résoudre l’énigme. Elle qui avait été obsédée par le sort de Maria Murvall dans Hiver. Parviendra-t-elle à la sortir du silence ? Cinquième volet des enquêtes de Malin Förs, La 5e Saison séduira les amateurs de Hiver et les autres car l’enquête peut se lire même si on ne connaît pas Hiver. Comme toujours dans les livres de Mons Kallentoft, les morts parlent et la nature se déchaîne. Malin Förs quant à elle reste ce mélange de force et de fragilité très apprécié des lectrices.

Avis

Mons Kallentoft a chassé d’un geste nos craintes : non seulement ce dernier épisode n’est pas bâclé mais c’est certainement le meilleur de la série. On sait l’apprécier un peu comme un dessert au chocolat après un régime.

Ce dernier tome est vraiment très noir, un peu gore dans l’énumération des sévices infligés aux victimes. On plonge dans les bas fonds de la haute société, dans ses vices, ses travers, son pouvoir et ses arrangements.

La vraie force de ce livre est que Mons Kallentoft a eu le génie de ne pas tout miser sur une intrigue. Au contraire, celle-ci est relativement simple. Mais l’auteur exploite le potentiel du partage de la tension de l’équipe d’enquête, de leur volonté de ne rien lâcher jusqu’à la découverte du criminel…. et nous de ne pas lâcher la lecture de ce roman policier.

Le seul bémol serait qu’après avoir lu les 4 tomes, l’auteur ne rappelle pas de manière suffisamment évidente l’origine de la série. Quel est l’événement, l’intrigue, en fil rouge ?

On arrive à la fin, on regrette simplement de ne pas pouvoir partager les futures aventures de Main Fors. On l’aimait bien cette enquêtrice à la sensibilité médiumnique avec ses faiblesses et ses soucis familiaux. Qui sait ? Une renaissance n’est jamais totalement écartée.

Donc, un très bon thriller, avec des passages un peu durs, qui récompensent les fidèles lecteurs de cette série policière.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 457 pages
  • Editeur : Seuil (4 avril 2013)
  • Collection : ROMAN ET. HC
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021095932
  • ISBN-13: 978-2021095937
  • Prix : 21.50€

Site Internet de l’auteur

http://www.monskallentoft.se/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/04 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :