RSS

Guillaume Long – A boire et à manger – Tome 1

25 Fév

Guillaume Long - A boire et à mangerS’il y a bien une catégorie à l’honneur en cette début d’année 2013, c’est le domaine de la cuisine, et si l’on y ajoute les mangas œnologiques des Gouttes de Dieu, on frise l’indigestion. Mais comme toute passion, la cuisine est très prenante voire même addicctive

C’est sur cette thématique de Guillaume Long décide de faire partager sa passion pour la bonne chaire et le bon boire. Mais point de grands discours, place à des dessins et une pointe d’humour pour initier le lecteur.

Alors y en a-t-il pour tout le monde dans ce A manger et à boire, ou est-ce que cet album est une BD fast-food indigeste ?

Histoire

Présentation de l’éditeur

Quels sont les ustensiles indispensables à tout cuisinier qui se respecte ? Où trouver l’ail des ours ? Que faire de nos amies les courges ? Où aller manger si vous êtes à Venise ? Et préparer un bon apéro ? Et un risotto aux asperges ? Et les crêpes ? Pour Guillaume Long, la cuisine est un art de vivre ludique et les réponses à ces questions s’écrivent en bande dessinée. Il recompose pour le livre les notes, recettes, anecdotes, portraits… imaginés pour son blog gastronomique.

Biographie de l’auteur

Guillaume Long est né le 3 septembre 1977 à Genève. Diplômé des Beaux-Arts de Saint-Étienne en communication visuelle en 2002, il se lance dans l’illustration. En 2003, il obtient le prix Töpffer, décerné par la ville de Genève, pour son album «Les sardines sont cuites». De 2007 à 2009, il dirige la collection «Somnambule» aux éditions La joie de lire. Aujourd’hui, il partage son temps entre la bande dessinée pour grands ou petits et la presse jeunesse.

Avis

Cette BD est une étrange recette : une BD qui donne quelques recettes de cuisine, qui vous dresse des tableaux pour reconnaître les poissons chez le poissonnier ou vous rappeler les légumes en fonction des saisons, qui vous file quelques tuyaux de restaurants à Budapest ou Venise, ou qui vous file LA solution pour faire un bon café.

C’est donc une bonne petite pour voir la cuisine d’un autre œil; mais dans certains cas on n’est pas forcément d’accord avec l’auteur… mais c’est une question de goût.

Mais la force de ce livre réside dans L’humour qui y est parsemé tout au long des thèmes de livre notamment avec les  « A ne pas confondre » : 4 bulles pour expliquer un terme culinaire qu’il ne faut pas confondre avec son acception dans le langage courant. Vous imaginer ce que cela peut donner avec un « chinois » ou « mouiller ».

Enfin, je retiendrais deux questions que se pose l’auteur à son retour de Venise, que je me pose également :

  • pourquoi le café est-il bon même dans les cafétérias au bord des autoroutes ?
  • pourquoi les pâtes sont-elles meilleures en Italie, même les dures achetées au supermarché du coin ?

Donc un bon moment de BD, dont j’attends avec impatience la suite.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 144 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (19 janvier 2012)
  • Collection : Bandes dessinées hors collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070642682
  • ISBN-13: 978-2070642687
  • Prix : 20,00€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/02/25 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :