RSS

Nadine Monfils – Les vacances d’un serial killer

01 Jan

Nadine Monfils - Les vacances d'un serial killerJe fais rarement confiance aux critiques faites à la télé et à la radio depuis que Bernard Pivot a cessé ses émissions littéraires. Mais l’autre jour, en allant au travail en voiture, j’ai entendu sur Radio Blue Ile de France 107.1 la recommandation du livre de Nadine Monfils, Les vacances d’un serial killer comme étant un roman atypique, déjanté et totalement désopilant.

De par mes expériences passées, je n’ai jamais lu de livre sur ce concept : toujours le serial killer est en action, jamais en période de repos.

En tant que serial-lecteur, ce livre sera-t-il pour nous des vacances littéraires ?

Histoire

Les tribulations de la famille Destrooper, en villégiature sur les plages de la mer du Nord. Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane. Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. La famille Destrooper reprend la route après une pause-pipi. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leurs vidéos. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Les vacances en enfer ne font que commencer…

Avis

Aux premières pages, le style littéraire de Nadine Monfils nous fait penser aux Poulpes, ou à un Frédéric Dard. le style n’est donc pas très relevé, et est même un peu lassant à force. Le point positif est que l’auteur nous fait partager quelques expressions belges pas piqués des hannetons (« ne pas avoir les frites dans un seul cornet »).

Quand à l’histoire, le trame est un peu tirée par les cheveux, où les rebondissements sont tous aussi invraisemblables les uns que les autres; où la fin est bâclée, terminée à la va-vite.

Alors me direz vous, on peut passer notre passage face à ce livre ? Non, car le roman se lit très rapidement, et que les aventures de la mémé de la famille valent le détour. Je ne vous donne pas de détails sans quoi je vous ôterai le seul intérêt de ce livre.

Donc, un livre à prendre pour un court trajet en train, mais pas au sérieux; pour s’oxygéner le cerveau entre deux bons et vrais polars aux intrigues bien ficelées.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 252 pages
  • Editeur : Pocket (7 juin 2012)
  • Collection : Pocket
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266222309
  • ISBN-13: 978-2266222303
  • Prix: 6,10€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/01/01 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :