RSS

Jean-Christophe Grangé : Kaïken

01 Oct

Jean-Christophe Grangé nous livre en 2 ans, 2 livres.

Les fidèles lecteurs de ce blog savent que pour moi, trop de production littéraire est souvent synonyme de baisse de la qualité. Or Jean-Christophe Grangé, en dehors Du vol des cigognes, a une tendance à avoir une intrigue molle et, ou, unne conclusion bâclée.

Kaïken a pour thématique la confrontation des mondes européens et asiatiques. Est-ce qu’une fois de plus Jean-Christophe Grangé ne va pas brider le bouquet final ?

Histoire

« – Un kaïken.
– Tu sais à quoi ça sert ?
– C ‘st avec ce poignard que les femmes samouraïs se suicidaient. Elles se tranchaient la gorge… »

Olivier Passan de la Criminelle. Un solitaire fasciné par le Japon traditionnel, un samouraï des temps modernes, lancé dans la traque d un insaisissable criminel, « l Accoucheur », qui éventre les femmes au terme de leur grossesse pour brûler le f tus.
Ce flic tourmenté, complexe, cherche à comprendre les raisons du naufrage de son couple : Naoko, sa femme japonaise, a demandé le divorce mais ils se sont entendus pour une garde alternée de leurs deux enfants. Cette vie de famille chaotique est au centre de l intrigue, qui joue des similitudes entre l histoire personnelle de Passan et celle du serial killer que l on est tenté de voir comme son double monstrueux. Mais le suicide de l Accoucheur ne résout rien et Passan devra aller jusqu à Tokyo rechercher la clé de l énigme…

Un thriller ambitieux, magnifiquement soutenu de bout en bout. Loin des clichés habituels, le Japon occupe une place prépondérante dans le déroulement d une intrigue imprévisible où Grangé confère à ses héros une surprenante densité psychologique.

Avis

Par rapport Au passager (cf. post sur ce blog à ce sujet), il n’y a pas de doute, Kaïken est de loin nettement meilleur. Le défaut du Passager était de présenter une intrigue forte dès le départ du livre, mais de s’épuiser rapidement (en réitérant plusieurs fois le principe de l’intrigue). Ici, Jean-Christophe Grangé a su dans Kaïken de travailler la psychologie des personnages, de dévoiler petit à petit les points forts, les points faibles, le passé des différents personnages. Le roman a une structure et une profondeur qui faisaient défaut dans Le Passager.

L’autre point positif de ce roman est de présenter au lecteur le monde nippon que l’on croit injustement connaître: us et coutumes, samouraïs, codes d’honneur et code de vie …. Cela est fait avec discrétion, par petites touches. Au final, on a une plus grande connaissance sur ce sujet.

Mais, mais,… il y a bien un mais. La fin du livre est la partie faible de ce livre. Pas de grande originalité, sans aucune surprise, rapide, efficace, mais sans grande surprise. A quand un cliff-hanger chez Grangé, une fin qui nous tienne les tripes, qui nous retrourne et nous coupe le souffle à la dernière phrase ?

Donc un bon livre, avec plusieurs revirements dans l’intrigue mais avec une petite déception au final.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Pour la petite histoire, il semblerait que l’auteur soit déjà attelé à l’adaptation cinématographique de ce livre.

Note : est-ce que vous avez remarqué l’orientation du nom de l’éditeur sur la première de couverture. Le graphiste n’aurait pas fait une retouche de dernière minute mal maîtrisée.

Caractéristiques

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (29 août 2012)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226243038
  • ISBN-13: 978-2226243034
  • Prix : 22,90€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/10/01 dans Thrillers

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :